Translate

2018/10/17

Petites gravures après Istanbul

 "Linogravure" (gomme) sur papier chinois et acrylique, août 2018

D'après une photo que j'ai prise d'un graffiti au pochoir, dans le quartier de Besiktas, début juillet 2018, juste après l'élection présidentielle.
 
La bouilloire "représente" un candidat du Parti Démocrate des Peuples, Selahattin Demirtas, emprisonné sans procès depuis mai 2016 - c'est le seul objet de sa cellule- et symbolise la liberté d'expression.
Un recueil de nouvelles de S. Demirtas, L'aurore, vient de paraître en français (interview de son éditrice sur Youtube).
 
"Linogravure" (gomme) sur papier chinois et acrylique, août 2018


Rien à voir avec Istanbul, mais c'est réalisé dans la foulée. 

"Portrait" (fort penché) de mes chaises Steltman. Design by Rietveldt, 1963.
Lino sur papier d'emballage, ma première impression au baren (frotton en français).
Le lino donne un trait nettement plus rigide - mais le sujet s'y prête, aussi- que la gomme que j'avais utilisée, un peu trop molle.

2018/10/01

A Rodez, 2

 Evidemment, pas question d'aller au musée Fenaille sans retourner voir "mes" statues-menhirs chéries !
Ici, le profil de la "dame de Saint-Sernin", une vraie star. Saint-Sernin sur Rance, c'est le nom du village où on l'a trouvée.
 Caractéristiques des statues-menhirs du groupe rouergat, leur dos avec les "crosses-omoplates".
Une statue-menhir masculine (baudrier en diagonale, poignard).


Avec le billet du musée Fenaille, on peut visiter aussi le musée Soulages.
L'occasion de quitter le néolithique pour découvrir l'avant-garde japonaise des années 1950-70, le mouvement Gutai.


Mes oeuvres préférées, celles de Atsuko Tanaka, une artiste de la région de Nara (1932-2005).