Translate

2018/04/19

Presque estival !

D'un coup, les températures sont montées de 15 degrés, on est en t-shirt et la végétation explose !

Après cet hiver long, pluvieux et surtout très peu ensoleillé, que c'est bon d'être au soleil, même pour les insectes qui butinent comme des fous, dans tous les sens sur les romarins couverts de fleurs !
Là c'est un grand pommier qui fleurit pour la première fois (la chanson ancienne "Cerisiers roses et pommiers blancs", c'est à prendre à l'envers), il y a aussi les cognassiers.
L'amandier, l'abricotier et les petits pêchers, c'est déjà fait.

Super ! Mais les chenilles de la pyrale du buis, elles aussi, sont en pleine action. J'essaie la solution de savon noir, en alternance avec le Bacillus thuringiensis. On n'est qu'en avril, ça promet !

Et là, c'est le badge n° 4.

2018/04/13

Mooc 2018, deux autres badges...






J'apprends plein de choses sur la vie sexuelle des plantes....

et, bien entendu, c'est récompensé !

2018/04/02

D'une pierre deux coups

Depuis que j'ai découvert, dans les garrigues de l'Hérault, le chêne kermès (Quercus coccifera), j'ai voulu en avoir un dans le jardin. En particulier à cause de ces histoires de cochenilles qu'on récoltait dessus, pour la teinture rouge !

J'en ai déraciné des petits (petits mais très piquants) et semé plusieurs fois des glands. Tout a échoué...
Il n'y en a même pas en vente chez Filippi...
Mais hier au marché...

Il y en avait deux chez un marchand de plantes ! Avec d'autres petits arbres "truffiers" (mycorhizés) : chênes verts, tilleuls etc - sans doute venus d'Espagne (?)
Ce n'est plus trop la saison de plantation, mais pas question de manquer cette occasion unique : avoir, pour un prix modique, à la fois un chêne kermès dans mon jardin (tout de suite) ET des truffes (dans une quinzaine d'années). 

Sur l'étiquette : Mycorhization contrôlée Tuber melanosporum .
Planté de ce pas, avec piquet et grillage pour le protéger des chevreuils et de la tondeuse, il est encore petit. 
Pour ce qui est de sa rusticité, Olivier Filippi l'évalue à -12° -15°. Un peu limite pour ici. 

Une autre piste à suivre : Tuber aestivum.
Et le top du top : Tuber magnatum.

Autre chose : l'ensoleillement cet hiver, dans le sud de la France, a vraiment été inférieur à la moyenne !
Ce n'est donc pas juste une impression personnelle...

2018/03/30

Mooc 2018, mon premier badge


Voici mon premier badge : Observer

Tela Botanica vous envoie aussitôt un mail de félicitations, avec le badge et toutes les explications qui vont avec. C'est du sérieux !




Observons donc le badge Observer de la version 2016 du Mooc.
Nous pouvons constater, même sans loupe, que le design a changé. Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, en somme...



Je dois l'avouer, ayant compris comment obtenir le badge (= réussir au moins 7 réponses sur 10 au quizz qui termine la semaine), je suis moins sérieuse qu'en 2016, et il y a des activités déjà faites dont je me dispense.

Mais bon, je papote dans les forums, j'aide des copines, et dès que le temps sera meilleur, juré-craché,  on fera des sorties de terrains !

2018/03/26

Vergers

 Vergers de production (pommiers ?) en fleurs sur les collines.
 Les arbres ont été plantés en ligne et taillés en 2D. Les tuyaux permettent l'arrosage et les traitements, avec des filets qu'on peut déployer, les boîtes sont peut-être des pièges à phéromones, il y a quelques ruches pour la pollinisation, qu'on ne voit pas sur les photos.
Toits de Lauzerte vus du haut du village. dans l'église, une série de panneaux de bois en camaïeux de bleus, des paysages à l'italienne, auraient été peints par le père d'Ingres, Jean-Marie-Joseph Ingres.

La semaine 2 du Mooc commence aujourd'hui !
Quelques photos de Boukhara (j'y retournerais bien)...

2018/03/25

Création d'un potager

 La création d'un potager, c'est du sérieux !
Hier, visite de celui d'un copain, installé dans la région depuis un an, sur une terre très argileuse qui était juste un pré.
 Principes : bio, pas de travail du sol, paillage maximum. Paille de céréales et BRF (bois rameau fragmenté), compostage en place. Evidemment, pas de produits chimiques et zéro pesticide.
 Chaque planche mesure entre 1,10 m et 1,20 m de large, pour ne pas avoir à tasser le sol en marchant dessus.
Certaines planches sont juste pour préparer le terrain (la terre doit toujours être couverte et jamais nue), d'autres ont été semées cet automne. Le paillage a été un peu écarté là où ça commence à pousser, d'où ces "rayures" noires.
Consolation : rien n'est très avancé, chez lui non plus, à cause de l'humidité et du froid de l'hiver.
Il a aussi construit, en pierres sèches, ces deux (longs) murets parallèles, pour un espace surélevé.
C'est beau et il a gagné une monstrueuse tendinite...

2018/03/23

Pintades etc


Fritillaire pintade, Fritillaria meleagris, fidèle au poste malgré le froid, dans ses prairies (bien) inondées.

Cornouiller mâle, Cornus mas, localement surnommé "mimosa du causse".
A ne pas confondre avec le cornouiller sanguin, Cornus sanguinea,  aux "feuilles magiques" !

2018/03/20

C' est le printemps... et l'ouverture du Mooc !

 La plupart des floraisons sont dans les jaunes : quelques jonquilles au potager (un peu de paillage, cette année).  Manifestement, un peu de neige cette nuit...
Un temps à lire Olivier Filippi en rêvant de voyages, sud de l'Espagne, Grèce et Atlas marocain, et aménagement du jardin, quand neige et pluies s'arrêteront !
 Euphorbe characias Wulfenii à côté du Genêt horrible, à droite, dont les aiguilles très serrées retiennent bien la neige.
Fierté botanique du jardin, ce genêt, une petite pousse ramenée d'Aragon. Il a changé de nom botanique, d'Echinospartum horridum à Genista horrida.
Petite primevère, le coucou, ici signe du printemps !

Le Mooc Initiation à la botanique a "ouvert ses portes" hier; il n'est pas trop tard pour s'inscrire; et c'est aussi très utile pour améliorer quelques compétences informatiques :-)

Article sur les disparitions d'oiseaux, d'insectes et de plantes sauvages, dans les zones de culture.


2018/03/13

La Méditerranée dans votre jardin !

C'est le titre du nouveau livre d'Olivier Filippi.

Sur le site de la pépinière, avec quelques clics, on peut déjà avoir un aperçu du livre - sommaire, chapitres, photos.-


Voici déjà un copié-collé, le sommaire très abrégé, je crois que les liens fonctionnent...

Sommaire 
Une nouvelle inspiration pour les jardins (lire l'introduction)

La garrigue comme un jardin : un paysage modelé par l'homme

Garrigue, maquis ou matorral ?
Paysages dynamiques (voir un aperçu)


Paysages-jardins de Méditerranée (voir un aperçu)

Chypre : entre montagnes et péninsules (voir un aperçu)

Les leçons du paysage : le jardin comme un écosystème

La mémoire du feu
Le lignotuber, une stratégie pour dominer le paysage (voir un aperçu)

Structure persistante et contrastes : couleurs et textures des feuillages
Architecture et lumière
Duvet, laines et soies : la beauté des feuillages gris (voir un aperçu)

Le rythme du paysage

Paysages de lumière (voir un aperçu)

Accompagner la nature : l'entretien dans un jardin de garrigue

L'entretien durant la phase de reprise (voir un aperçu)
L'entretien durant la phase de croissance (voir un aperçu)
Première phase de maturité : adventices et plantes sauvages
Dynamique de réensemencement (voir un aperçu)
Guider l'évolution du jardin
L'allélopathie : un cadeau de la garrigue (voir un aperçu)
Jardins allélopathiques
Réorienter le paysage : l'entretien durant la phase de fermeture du milieu

Un jardin de garrigue hors zone méditerranéenne

La garrigue et la pluie (voir un aperçu)
La garrigue et le froid (voir un aperçu)
Paysages de garrigue et microclimats (voir un aperçu)
Résister à la sécheresse pour mieux résister au froid
Antigel des garrigues
Des collections de plantes de garrigue résistantes au froid (voir un aperçu)
Jardins de garrigue en climat humide : le drainage avant tout (voir un aperçu)
Un jardin de garrigue en climat continental
Plantes de garrigue au jardin botanique de Prague (voir un aperçu)

Le jardin de garrigue ouvert sur le monde

Paysages culturels de Méditerranée (voir un aperçu)
Glaciations, migrations et brassages (voir un aperçu)

Annexes

La bonne plante pour le bon endroit : un outil d'aide à la conception
Bibliographie
Index des noms de plantes
Index des noms de lieux

Un nouveau livre d'Olivier Filippi, c'est toujours un évènement !
Pour moins de 40€, un paysage de méditerranée  la Méditerranée dans mon jardin, j'achète...
Déjà commandé à ma librairie, il faut attendre quelques jours...



2018/03/08

Equateur, 14 : Guayaquil

Malheureusement, on n'a passé que quelques heures à Guayaquil, dans le centre ville, avant de reprendre l'avion. A peine le temps d'en apprécier, après la sierra, la chaleur humide et le mix d'architectures du XXème siècle. Même pas un ceviche !
C'est pourtant la plus grande ville d'Equateur, sa capitale économique et un port important sur la côte pacifique.

Nouvelle cathédrale des années 1930.
Même une tour mauresque, de la même époque, en bordure du fleuve.
Le fleuve Guayas, immense, comme une vraie mer.

Le long du fleuve, une longue promenade, le Malecòn 2000, avec des passerelles pour mieux voir.

Vu de la passerelle, le théâtre de rue d'un dimanche après-midi.
Voilà, vous quittez les tropiques et vous retrouvez Paris sous la neige. Un vrai choc !

2018/02/28

Equateur, 13 : Iguanes à Guayaquil

 En plein centre ville, le petit parc de la place de la Cathédrale s'appelle officiellement Parque Seminario ou Bolivar, mais son grand succès ce sont les iguanes.
 Il y en a partout, sur leur pelouse, autour du bassin ou dans  les arbres.
 Ils ne sont pas enfermés, ni stressés,  ni rapides, et, sur les allées, il faut regarder où on met les pieds.

La plupart du temps, ils sont placides et semblent tout à fait indifférents au public !

Evidemment pas les mêmes que les iguanes marins des Galapagos !

2018/02/27

Equateur 12, Cuenca

"Profiter" du froid ici, à la campagne, pour finir de poster quelques photos d'Equateur, il est quand même temps !
J'ai beaucoup aimé Cuenca, son architecture coloniale, j'y aurais bien passé plus de temps.


 Deux cathédrales, l'une en face de l'autre, sur la place centrale...



 Sur cette place, un marché aux fleurs.
Très coloré, mais ne pas compter sur les vendeuses pour vous apprendre la botanique : à deux reprises, elles ont appelé "marguerites" les fleurs si parfumées des tubéreuses !

 Boutiques spécialisées en statues (toutes tailles, tous personnages, avec ou sans habits) et ornements religieux. Dans un magasin, une famille indienne  achetait un grand enfant Jésus pour 6000 dollars, une grosse somme !
Fruits au marché. Grâce à l'altitude, toutes les zones climatiques sont représentées en Equateur !

2018/02/26

Tillandsia



Dans ce bol (à l'intérieur, parce qu'on est en pleine vague de froid dite "Moscou-Paris"), les petites Tillandsia rapportées d'Equateur. Il y en a de deux types, celles de droite étant plus petites et plus fines, même si en gros elles ont la même forme.

Ici elles ont rejoint ma "collection" de Tillandsia, que j'ai depuis des années et qui m'ont été offertes par des amies. Je crois qu'il s'agit de Tillandsia aeranthos (fleurs bleues et roses).
Les Tillandsia sont des broméliacées, surtout originaires d'Amérique du Sud, de la même famille que l'ananas.
"Culture" ultra facile : l'hiver dans la maison, avec en gros un 'bain' ou vaporisation par semaine, l'été accrochées dans le jardin, le principal risque étant un gros coup de vent qui emporte le tout.

Pas de scrupule à en cueillir quelques-unes, parce qu'il y en a partout, sur les arbres, les barrières et les fils électriques, ce n'est vraiment pas une espèce en voie de disparition !
Sur le plan climatique, rassurez-vous, il fait déjà +2°C à l'ombre à 10 h, c'est pas la Sibérie non plus !

2018/02/20

Testé pour vous...

Je croyais bien faire !

Acheter une belle feuille de papier aquarelle torchon, fait main,
Plier, découper, relier, faire son propre carnet de voyage DIY... coudre les cahiers, coller mousseline, goudrons, etc
Encore heureux, je l'ai emporté tel quel, sans couvrure, juste dans un protège-document en plastique transparent,

Moralité :
Dur de dessiner (seul un gros crayon bien gras...)
Il faut plein d'eau, ça l'absorbe très vite, et les pinceaux à réservoir n'en fournissent pas suffisamment,
C'est lent de travailler dessus et pas souple, pas moyen de griffonner un petit schéma ou esquisse vite fait pendant une visite, en tout cas à moi ça ne me convient pas, probablement parce que je ne fais pas des vraies aquarelles :-)

La prochaine fois, j'évite... (retour probable aux carnets Muji).



Par contre, malgré mes soucis de papier, je suis ravie de cette petite boîte d'aquarelle.
Légère ( la mienne, pas neuve, pèse 55g),  suffisante en voyage, avec même un mini pinceau.

Made in France, by Sennelier, au miel et tout.
En cas de remise ou de solde, foncez ! Sinon, c'est environ 0,40€ le g...
Ne craignez rien, même en forêt équatoriale, les fourmis n'accourent pas pour lécher les godets !